La contre-campagne des étudiants

La contre-campagne des étudiants
Les étudiants sont rejoints, comme toujours, par des contingents de citoyens «lambda» sur la place des Martyrs. Le thème de la libération des détenus intervient très tôt dans le répertoire des mots d’ordre formulés. «Makache el vote !»A hauteur du marché de la Basse-Casbah, un jeune prend la parole : «La bande qui est partie va revenir. Non aux élections poubelles imposées par la junte militaire avec la participation des lèche-bottes et des cinq mercenaires à la solde des généraux.» Les médias ne sont pas épargnés : «Presse de la honte ! A hauteur de la Fac centrale, un nouveau slogan fuse en forme de proposition : «La grève générale yasqate ennidham !» (La grève générale et le régime tombera).